La littérature francophone africaine [ru] [tk]

Pour célébrer la Francophonie, la médiathèque vous propose ce mois-ci une sélection d’auteurs francophones africains.

De l’Algérie au Rwanda en passant par le Mali ou la Côte d’Ivoire, la moitié des francophones du monde vit sur le continent africain. Avec plus de 100 millions de francophones, l’Afrique est un foyer vivant de la langue française.

Ce dynamisme se retrouve en littérature et plusieurs écrivains africains ont choisi de s’exprimer en langue française, en y incorporant parfois les spécificités de leur pays d’origine.

A la médiathèque de l’IFT, vous retrouverez certains de ces auteurs.

JPEG - 27.2 ko
Alain Mabanckou

Alain Mabanckou est un écrivain congolais dont vous trouverez à la médiathèque deux des livres les plus connus.

Mémoires de porc-épic (2006) est un conte fantastique, une fable africaine dont le héros est un porc-épic.

Dans Verre cassé (2005), l’auteur décrit avec humour et tendresse les histoires des clients d’un bar de Brazaville.

JPEG - 32.4 ko
Gaël Faye

Chanteur, rappeur, écrivain, Gaël Faye est un artiste complet.

Il a été la sensation de la rentrée littéraire 2016 avec son premier roman, récompensé entre autres par le prix Goncourt des lycéens.

Dans Petit Pays, partiellement autobiographique, il raconte l’enfance de son héros Gabriel dans le Burundi dès années 90. Un personnage dont l’existence va être bouleversée par la guerre civile et le génocide des Tutsis qui se prépare au Rwanda voisin.

JPEG - 30.6 ko
Tahar Ben Jelloun

Originaire de Fès au Maroc, Tahar Ben Jelloun est l’écrivain francophone le plus traduit au monde et depuis longtemps un des plus grands représentants de la littérature d’Afrique du Nord.

La nuit sacrée, oeuvre étrange et onirique, relate le voyage initiatique de son héroïne et questionne la place de la femme dans la société marocaine. Le livre a reçu le prix Goncourt en 1987.

Outre ce livre, vous trouverez également à la médiathèque de l’IFT un receuil de poèmes, Les amandiers sont morts de leurs blessures.

publié le 05/04/2018

haut de la page